Jeudi 23 juillet – Uzès


Soirée coquillages & Courts-métrages

17h00


Cinéma le Capitole, Uzès

Nuestras Madres de César Diaz

Dans le cadre de la carte blanche offerte au Festival Itinérances d’Alès

77’ / Drame guatémaltèque, belge, français

Guatemala, 2018. Le pays vit au rythme du procès des militaires à l’origine de la guerre civile. Les témoignages des victimes s’enchaînent. Ernesto, jeune anthropologue à la Fondation médico-légale, travaille à l’identification des disparus. Un jour, à travers le récit d’une vieille femme, il croit déceler une piste qui lui permettra de retrouver la trace de son père, guérillero disparu pendant la guerre. Contre l’avis de sa mère, il plonge à corps perdu dans le dossier, à la recherche de la vérité et de la résilience.

La Caméra d’or 2019 « Nuestras Madres » de César Diaz n’a pas eu la chance de sortir en salle la faute à ce satané Covid… Ce premier film aussi délicat que nécessaire sera visible sur grand écran au Festival du cinéma Belge en Garrigue dans le cadre de la carte blanche du Festival Cinéma d’Alès – Itinérances.

19h30 au parc du Duché

Covid oblige, pensez à réserver votre place : reservationscinemabelge@gmail.com

Western Bell

Une guitare folk à l’assise franche et mélodieuse,
un harmonica où force et finesse s’entrelacent, une voix subtile et texturée… Here’s Western Bell !!

** Concert programmé dans le cadre de la préfiguration de l’Ombrière

20h30 Parc du Duché

Guinguette – Food-Truck

21h45 Projections en plein air

Covid oblige, pensez à réserver votre place : reservationscinemabelge@gmail.com

Les Nuits en Or
Présentées par l’Académie des CÉSAR

On est tous d’accord sur le sujet, le cinéma belge c’est le meilleur du monde… et s’il existait encore un doute, nous vous proposons une soirée avec – osons le dire – les MEILLEURS films du Monde !

Pour cela nous avons confié la programmation à Margaux Pierrefiche responsable des Nuits en Or de l’Académie des César.

Mais au fait, les Nuits en Or , c’est quoi ?
Un panorama des meilleurs courts-métrages mondiaux de l’année primés par les académies du monde entier comme les Oscar, César, Goya… et  bien sûr notre Magritte chéri !

De la Belgique à la France en passant par l’Irlande, la Suisse, l’Irlande ou encore l’Australie, nous vous invitons à vivre un voyage extraordinaire autour de la planète cinéma.

Une véritable  découverte des cultures du monde et des cinéastes de demain !

En présence de Margaux Pierrefiche de l’Académie des César, Bérengère McNeese (Belgique)

The Egg de Jane Cho 10’

Jour après jour, sous l’œil punitif et vigilant de sa grand-mère, une petite fille, mourant d’ennui dans l’univers silencieux d’une maison étrangère, est déterminée à acquérir un gros œuf de Pâques. Peu importe le prix.

AACTA du meilleur court-métrage de fiction (Australie)

La nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel 18’

Agathe, 39 ans, n’a qu’une obsession : avoir un enfant. Elle va retrouver son ex, Marc-Antoine, qui mixe de la techno dans les Calanques à Marseille. Alors qu’elle tente de le convaincre de se remettre ensemble, des sacs plastiques prennent vie et attaquent la ville.

César du meilleur film d’animation (France)

Brotherhood de Meeryam Joobeur 25’

Mohamed, un berger endurci vivant en Tunisie rurale avec sa femme et ses deux fils est profondément ébranlé lors du retour de Syrie de son fils aîné Malik. Celui-ci, arrivé avec une mystérieuse nouvelle épouse, fait face au regard désapprobateur de son père. La tension entre le père et le fils s’intensifie jusqu’à atteindre un point de rupture.

Iris du meilleur court-métrage de fiction (Canada-Québec)

Pile Poil de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller 21’

Dans trois jours, Elodie passe l’épreuve d’épilation de son CAP d’esthéticienne. Son père, Christophe, boucher, souhaiterait qu’elle l’aide davantage à la boucherie. Mais pour l’instant, Elodie a un autre problème : elle doit trouver un modèle. Un modèle avec des poils pour passer son examen.

César du meilleur court-métrage (France)

Entre Sombras de Alice Guimarães et Mónica Santos 13’

Natalia, piégée dans un travail fastidieux, entreprend la recherche d’un cœur volé. Dans un monde où les cœurs peuvent être déposés à la banque, la jeune femme fait face à un dilemme : donner son cœur ou le garder pour elle-même.

SOPHIA 2019 DU MEILLEUR COURT MÉTRAGE D’ANIMATION (PORTUGAL)

Excess will save us de Morgane Dziurla-Petit 14’

À Villereau, petit village du Nord de la France, c’est la panique : une alerte attentat a été déclenchée. À son origine, une habitante qui a confondu des tirs aux pigeons avec une attaque terroriste, et mal interprété une dispute d’ouvriers polonais ivres.

GULDBAGGE 2020 DU MEILLEUR COURT MÉTRAGE (SUÈDE)

Grandad was a romantic de Maryam Mohajer 5’

Une enfant documente la vie amoureuse de son grand-père – un homme à la réputation d’être un romantique passionné. Elle raconte comment son grand-père, tombé sur une photo de sa grand-mère, a décidé à ce moment-là qu’elle serait l’amour de sa vie. Ils se marient et fondent une famille, mais le romantisme du grand-père semble sans limite…

BAFTA 2020 DU MEILLEUR COURT MÉTRAGE D’ANIMATION (ROYAUME-UNI)

The last 5 min of the world de Jürgen Heimüller 8’

Qu’est-ce qui est vraiment important lorsque le temps s’arrête ?Cinq personnes durant les cinq dernières minutes avant la fin du monde.Deux couples et un solitaire.La dernière bière. Dernières confessions, jalousies. Querelles et conciliations. Mais la fin imminente les rassemble à nouveau. Car tout devient si énorme.

LOLA 2019 DU MEILLEUR COURT MÉTRAGE (ALLEMAGNE)

Matriochkas de Bérengère Mc Neese 24’

Anna, 16 ans, vit avec Rebecca, sa jeune mère. C’est la fin de l’été, rythmé par les conquêtes de sa mère, mais aussi celui où Anna a commencé à découvrir sa propre sensualité. Lorsque Anna apprend qu’elle est enceinte, sa mère se voit en elle, au même âge. Anna se retrouve confrontée à un choix, et si ce choix implique de rompre avec Rebecca, Anna trouvera un soutien là où elle ne s’y attendait pas.ohamed, un berger endurci vivant en Tunisie rurale avec sa femme et ses deux fils est profondément ébranlé lors du retour de Syrie de son fils aîné Malik. Celui-ci, arrivé avec une mystérieuse nouvelle épouse, fait face au regard désapprobateur de son père. La tension entre le père et le fils s’intensifie jusqu’à atteindre un point de rupture.

Magritte du meilleur cour-métrage 2020 (Belgique)

Infos Pratiques:

Gratuit et en plein air
Buvette et restauration sur place

Soirée organisée en collaboration avec:

La mairie d’Uzès, le cinéma le Capitôle

La CCPU

https://www.google.fr/maps/search/uz%C3%A8s+parc+du+duch%C3%A9/@44.0127202,4.4203112,402m/data=!3m1!1e3